Category

Non classifié(e)

Les pays les plus agréables pour élever vos enfants

 

Quels sont les pays les plus agréables pour élever des enfants ? Pour le savoir, le réseau InterNations a posé la question aux expatriés. Cette année, la Finlande, la République tchèque et Israël sont dans le trio de tête.

S’installer à l’étranger en famille est une aventure complète. Les expatriés doivent penser à tout : l’éducation des enfants, qui doit être à la fois abordable et de qualité, les activités et le bien-être de la famille, y compris les préoccupations plus habituelles telles que le coût du déménagement. The Independent reprend le classement de l’organisation InterNations des pays où il est bien de s’expatrier en famille et précise sa méthodologie :

« Les expatriés ont donné des notes pour tout, la santé des enfants, leur sécurité et l’éducation reçue. Chaque pays devait avoir au moins 31 réponses provenant de parents expatriés pour pouvoir apparaître dans le classement.  »

Voici les 10 premiers pays selon le classement 2016 :

Allemagne

Bien que l’Allemagne dispose de nombreuses écoles de qualité, seulement 7% des expatriés optent pour ce choix.

Belgique

Les efforts déployés pour améliorer la qualité de l’enseignement primaire et développer des options de garde d’enfants ont contribué au bon classement de la Belgique.

Taïwan

Taïwan a notamment obtenu de très bons résultats concernant la sécurité des enfants et la qualité de vie proposée aux familles avec enfants.

Australie

Septième du classement général, l’Australie arrive en tête quand il s’agit de la variété des activités pour les enfants.

Norvège

La Norvège est passée de la dix-septième place à la sixième place en un an. En cause : les options de garde d’enfants, qui se sont clairement développées selon les parents interrogés.

Suède

Le pays est passé de la troisième à la cinquième place du classement. Le quotidien britannique écrit que « cela peut s’expliquer par la crise qui vit dans le système scolaire suédois depuis quelques années ».

L’Autriche

Premier pays dans le classement de l’année dernière, l’Autriche a perdu trois places. Concernant l’accueil et la convivialité auprès des familles avec enfants, il tombe même à la quarante-troisième place (sur quarante-cinq pays).

Israël

84% des expatriés interrogés sont globalement satisfaits de leur vie de famille en Israël.

République Tchèque

La République tchèque est passée de la quatorzième position à la seconde. Les parents se félicitent du faible coût de l’éducation dans ce pays.

Finlande

« Le pays arrive en premier parce qu’aucun parent expatrié n’a rien de négatif à dire sur la santé, la sécurité ou le bien-être de ses enfants en Finlande », explique The Independent.

Le Brésil arrive en dernière position du classement, juste avant l’Arabie Saoudite, la Grèce et le Qatar.

Shanghai veut devenir la nouvelle capital des start-up

La métropole chinoise tente d’attirer de jeunes talents étrangers fraîchement diplômés pour devenir une référence mondiale en matière de technologie et d’innovation.

Devenir un pôle technologique mondial avant 2030, c’est l’objectif qui s’est donné la ville de Shanghai.

En 2015, la municipalité a annoncé la mise en place de politiques supposées attirer les étrangers désireux de créer leur start-up dans la ville.

Le site Ecns.cn explique que de nombreux expatriés se seraient installés dans la métropole chinoise depuis :

« Il n’y a pas de chiffres officiels indiquant le nombre d’entreprises créées par des étrangers à Shanghai, mais nous en comptons 564 à Yangpu, quartier dédié à l’entrepreneuriat et à l’innovation.

Les derniers chiffres du bureau national des statistiques montrent que 215 000 expatriés venant de 167 pays travaillent aujourd’hui à Shanghai, ce qui en fait la ville chinoise qui accueille la plupart des étrangers.  »

Selon Yang Jianrong, le directeur du conseil pour la promotion du commerce international à Shanghai, la ville a tout pour attirer de nouveaux talents.

« Cela va continuer, surtout sachant que Shanghai continue d’annoncer des mesures pour accueillir plus facilement les expatriés et pour assouplir les conditions d’obtention du statut de résident permanent. Nous voulons persuader tous les talents du monde à venir nous rejoindre.  »

Les nouveaux diplômés étrangers qui veulent travailler à Shanghai peuvent prétendre à un visa pour deux ans. Il suffit de présenter une copie de son diplôme et d’expliquer votre projet de start-up.

 

Continue Reading

Get a free quote